6 Boulevard de Sébastopol 75004 PARIS

01 80 91 88 10

contact@fnap.fr

Ambulances des 4 Villages L'entreprise est menacée d'une suspension de son agrément : France info

Ambulances des 4 Villages L'entreprise est menacée d'une suspension de son agrément : La voix du Jura

Article de presse paru dans la voix du Jura par Monique HENRIET le 

Ambulances des 4 Villages L'entreprise est menacée d'une suspension de son agrément

« Moins de services hospitaliers, moins d'ambulanciers et des patients abandonnés » : Yves Bailly-Maître et Laurent Perrin, président

et directeur de la société tirent la sonnette d'alarme.

« C'est incompréhensible, mais nous sommes menacés par l'Agence Régionale de Santé du retrait de notre agrément ». C'est un cri de détresse que lancent Yves Bailly-Maître et Laurent Perrin, président et directeur des Ambulances des 4 villages aux Rousses qui emploient 18 per­sonnes. « Depuis 13 ans, nous assurons un travail de qualité, et que nous sommes la seule société à répondre 24 heures sur 24 à l'UPH (Urgence Pré-Hospitalière) », soulignent-ils, très en colère. « Diviser pour mieux régner, c'est la devise de l'Agence Régionale de Santé. Avec ce moyen, ils sont ' capables d'obliger les sociétés à se « prostituer » pour garder leurs activités. Peu importe la qualité, du moment que ça ne coûte pas cher, voir que c'est gratuit, sinon c'est une menace de retrait d'agré­ment... »

Lire la suite : Ambulances des 4 Villages L'entreprise est menacée d'une suspension de son agrément : La voix du...

Ajaccio : Ambulanciers en colère - mercredi 26 décembre 2018

corse net
 
Rédigé par José Fanchi le Mercredi 26 Décembre 2018 à 17:53 | Modifié le Mercredi 26 Décembre 2018 - 21:41

Le rond-point d’Aspretto bloqué puis en mode d’opération escargot, les ambulanciers de l’île sont en colère et ils veulent que ça se sache. Ils ont donc manifesté mercredi matin à l’entrée d’Ajaccio et ont poursuivi leur opération escargot tout au long de la journée


(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
 « Nous souhaitons une revalorisation des moyens dans le cadre des transports sanitaires mais pas que. Le calendrier que nous propose l’ARS ne convient pas, ni même l’application de l’article 80 qui va mettre les ambulanciers dans la rue et au chômage.» 
Après les « gilets jaunes » voici les « bousons bleus » qui manifestent pour se faire entendre. Les ambulanciers sont à leur tour descendus dans la rue hier matin pour  faire valoir leur revendications et surtout s’insurger contre un article de loi relatif au financement des transports de malades qui mettrait la profession en danger. 
Lire la suite : Ajaccio : Ambulanciers en colère - mercredi 26 décembre 2018

Pourquoi les ambulanciers n’effectuent plus les retours à domicile des patients de l'hôpital de Bourges

Grève

 
Selon les organisateurs, ce mouvement de protestation touche « 90 % des ambulanciers du Cher ». Photo d'illustration. © Cleo Chabrou
 
Depuis lundi, les ambulanciers du Cher n’effectuent plus les retours à domicile des patients du centre hospitalier dont ils dénoncent plusieurs défauts.
Depuis lundi, les ambulanciers du Cher ont entamé un mouvement de grève pour dénoncer leurs rapports avec le centre hospitalier de Bourges.
« Nous avons entamé un mouvement de protestation face aux problèmes récurrents que nous rencontrons dans notre activité, notamment au sein de l’hôpital de Bourges », précise Vincent Julien, représentant de plusieurs entreprises du Cher d’ambulances. Un mouvement touchant « 90 % des ambulanciers du département » et consistant, pour l’heure, à ne plus effectuer les retours à domicile des patients.
Lire la suite : Pourquoi les ambulanciers n’effectuent plus les retours à domicile des patients de l'hôpital de...

Grève de garde départementale de nuit

 

Grève des gardes de nuit: les ambulanciers durcissent leur mouvement social

Pour alerter les pouvoirs publics sur le conflit qui les oppose au centre hospitalier de Bourges, les ambulanciers ont déposé hier un préavis de grève pour les gardes ambulancières.

Ils n’assuraient déjà plus les retours à domicile depuis le 5 novembre, désormais les ambulanciers ont déposé un préavis de grève pour les gardes ambulancières.
Un conflit social oppose les sociétés d’ambulance et le centre hospitalier de Bourges. Les premiers estiment que le temps d’attente aux urgences est trop long, pointent des problèmes dans les paiements de facture et veulent le financement d’un coordonnateur ambulancier à temps plein.

Lire la suite : Grève de garde départementale de nuit

Manifestation dans l'Aveyron

La « loi 80 » a du mal à passer chez les ambulanciers aveyronnais et lozériens, qui ont tour à tour perturbé la circulation, organisé un barrage filtrant et investi la ville de Rodez pour exprimer leur colère. Plus de 150 véhicules étaient présents lors du mouvement.

Les transporteurs sanitaires se mobilisent contre l'article 80 du financement de la Sécurité sociale de 2017. Ce texte, entré en vigueur au 1er octobre, modifie le financement des ambulanciers : c'est désormais aux hôpitaux et aux cliniques de payer les transporteurs, et non plus à la Caisse primaire d'assurance maladie elle-même. Un changement qui inquiète les ambulanciers à plus d'un titre.

20181109163322345-1 La vie des SDAP

 

https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/09/2903382-operation-escargot-cours-ambulanciers-a75-aveyron.html?mediego_euid=322802#xtor=EPR-7-[Newsletter-du-soir]-20181109-[classique

 

Manifestation des ambulanciers à Paris Lundi 5 novembre 2018

Ambulanciers en grève : 408 kilomètres de bouchons ce lundi matin en Ile-de-France suite à des opérations escargot

Lundi 5 novembre 2018 à 7:58 - Mis à jour le lundi 5 novembre 2018 à 11:49Par Martine BrésonFrance Bleu Paris et France Bleu

Les ambulanciers manifestent ce lundi contre la réforme du financement des transports sanitaires et ils ont organisé des opérations escargot ce matin en Ile-de-France. Il y avait 408 kilomètres de bouchons vers 09h00. Les cortèges sont attendus vers 16h00 devant le ministère de la Santé.

Manifestation des ambulanciers ce lundi matin.
Manifestation des ambulanciers ce lundi matin. © Maxppp - Jean-François FREY
 

Paris, Île-de-France, France

Les ambulanciers sont en grève; c'est un mouvement national. Ils manifestent ce lundi, en cortège, contre la réforme du financement des transports sanitaires. Plus de 2.000 ambulanciers sont attendus dans Paris. Les ambulanciers doivent se retrouver vers 16h00 devant le ministère de la Santé dans le 7e arrondissement.

Les manifestants ont peur que la réforme les pénalise car désormais ce ne sont plus les patients mais les hôpitaux qui vont choisir les transports pour les malades. Les établissements hospitaliers vont faire des appels d'offres pour ce type de transport et ils travailleront avec ceux qu'ils auront choisis.

Opérations escargot sur le périphérique

La circulation a été très perturbée sur l'A4 et sur le périphérique parisien au niveau de Bercy ce lundi matin. A midi cela coinçait encore sur le périphérique. 

A 09h00, il y avait 408 kilomètres de bouchons en Ile-de-France, un chiffre bien supérieur à la moyenne d'un lundi par temps clair. 

L'accès vers le périphérique nord a été bloqué. Vers 07h00 près de 300 ambulanciers étaient rassemblés porte de la Villette à Paris. A 07h30, les CRS bloquaient la porte de Pantin, les ambulances des manifestants étaient à l'arrêt et le périphérique intérieur était complètement saturé. 

Manifestation à Nice le 19 octobre 2018 - Article 80

Chers confrères,

Je vous rappelle que nous avons effectué un référé précontractuel contre l’appel d’offre du GHT06 ayant pour effet de suspendre l’application de ce marché.
L’audience publique se déroulera le 24 octobre 2018 au tribunal administratif de Nice 33 Bd Franck PILATTE à 14h00

Votre présence est souhaitée en tenue professionnelle, non pour me soutenir mais pour défendre votre propre entreprise.
Que les hôpitaux ou les cliniques aient la volonté de racketter les ambulanciers sous prétexte que l’enveloppe de l’article 80 est mal calibrée est inacceptable.

D’autre part, suite aux réunions avec le collectif ambulancier 06 nous nous associons au mouvement de contestation de la mise en application de l’article 80.

Les revendications portées étant en adéquation avec nos valeurs

Révision de la mise en application de l’article 80.

Respect du libre choix du patient.

Respect du tarif conventionnel.

Nous soutenons ce mouvement et nous y participerons activement

VENDREDI 19 OCTOBRE 2018 AUCUN TRANSPORT

(Sauf dialyse, chimio, radiothérapie)

A compter du 19 Octobre 2018 plus aucune sortie des établissements publics ou privés jusqu’au 24 Octobre 2018 au moins

Bien confraternellement

Le président
Philippe LAURIOT

MANIFESTATION DES AMBULANCIERS DU 21 (suite)

Mardi 9 octobre 2018, l’ATSU 21 que je préside s'est réuni et a validé:

  1. le refus total d’effectuer tous transports émanant de l’article 80
  2. de bloquer le CHU de Dijon jeudi prochain pour obtenir un rendez vus avec la préfecture et les responsables GHT 21/52 / ARS et CPAM

Les collègues voisins ( 71/58/89) nous rejoignent.
Les fédérations de taxi de la bourgogne m’ont donné leur aval pour accompagner notre mouvement . Je prévois au minimum 200 véhicules sur place.

Hier le discours de M REVEL au congres de la CNSA , ne m’a pas permis le moindre optimiste ( le discours de  la CNSA étais plus que lissé …voir incompréhensible)
Un mouvement hors fédération (1 000 entreprises) s’organise pour tout bloquer.

Marseille - Lyon - Bordeaux - Besançon - Nice  etc.. 

Le groupe JUSSIEU c’est officiellement déclaré contre la grève du 21 ….
La CNSA est prise dans son ambiguité, ses adhérents et le groupe Jussieu secours filliale de Kéolis.

La FNAP reste aujourd'hui la seule fédération avec un discours clair, la suspension de l'arricle 80. 

 

Christian MANLAY
Trésorier adjoint

 

Manifestation des ambulanciers Marseillais Mardi 16 octobre 2018

Le collectif des ambulancier Marseillais s'est réuni Jeudi 12 octobre 2018 en présence de très nombreux ambulanciers de la ville et avec le soutien de Samia GALLI, conseillère municipale de Marseille et sénatrice des Bouches du Rhône.

Une grande manifestation est organisée à Marseille le Mardi 16 octobre 2018.
Le collectif ambulanciers PACA proteste contre la façon dont est mis en œuvre l’article 80 de la Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2017.

Les divers organismes publics tel que l'APHM gestionnaire des hôpitaux de Marseille, l'ARS PACA tutelle des établissements de santé et l'Assurance maladie payeur des prestations, n'ont pas anticipés la mise en œuvre de cet article 80.

Aujourd'hui cette incurie a permis à une multinationale de mettre la main sur l'ensemble de la commande publique sans publicité.

De nombreuses entreprises se retrouve sous le joug de cette multinationale et vont être à court terme asphyxiées financièrement.

Par ailleurs les grands groupes d'établissements de santé privés n'ayant pas, eux aussi préparés ce changement de situation confie à cette multinationale la gestion et le transfert de cette nouvelle charge financière aux entreprises privés de transport sanitaire.

Les pratiques dont se livre les établissements de santé privés tombent sous le coup de la loi et vont faire l'objet de poursuite.

En attendant nombre d'entreprises vont se retrouver en grande difficulté voire poussées à la faillite.

Voilà ce que le collectif va indiquer aux autorités qu'ils vont rencontrer mardi et demander la suspension de la mise en œuvre de l'article 80 ,la mise en place d'une structure de concertation afin de mettre fin à ces dérives.

Communiqué du collectif ambulancier lyonnais

 

Chers collègues,

Nous revenons vers vous, comme convenu, avec une synthèse de l'action menée ensemble lundi 1er Octobre.
Nous étions plus d'une centaine d'ambulances et une vingtaine de taxis.
Plusieurs départements étaient représentés dont la région parisienne, la Savoie, la Loire et l'Ain.
Nous ne sommes pas passés inaperçus, ni dans la rue, ni dans les médias.

Est-ce une victoire ?   NON !

Lire la suite : Communiqué du collectif ambulancier lyonnais

Quoi de neuf à l’Ouest ?

Le Finistère est loin de tout et reste, à ce jour, «relativement » préservé des certains tracas, mais le loup arrive à grand pas... et les ambulanciers commencent à s’inquiéter et s’interroge sur un avenir qui va se compliquer.

Nous n’échappons pas à la problématique de la garde et sa rentabilité en zone rurale avec en plus sa complexité organisationnelle inhérente à sa topologie (17 secteurs et 19 lignes de garde repartis sur tous le département pour 910 000 habitants et 6 733km2).

Notre département réalise plus de 40 000 interventions / an à la demande du CRRA (transports simples, médicalisés et sorties blanches inclus) et ces chiffres ne comprennent pas les interventions sur demande directe de médecins (généralistes, spécialistes et SOS).

Un cahier des charges de l’UPH, unifiant les pratiques des 4 départements bretons a été mis en place depuis le 1er janvier 2018, avec toujours plus de contraintes (plus ou moins louables), mais sans contreparties (véhicules ASSU et géolocalisation, entre autres, imposés à court terme).

A ce jour nous assistons à une migration par de nombreux regroupements et/ou développements: Jussieu, associations de sociétés et disparition des petites structures isolées rachetées par des structures plus importantes…….

L’avenir via la mise en place des plateformes transports et les appels d’offres issus de l’article 80 amène les entreprises à s’unir ou se développer pour pouvoir résister aux «mastodontes» qui se créent.

A ce jour, aucun appel d’offre n’a encore été lancé dans notre département et seul le CHRU de Brest est en train de mettre en place une plateforme transport, en concertation avec les transporteurs sanitaires et taxis conventionnés, qui devrait être active d’ici la fin de l’année. C’est la société GEO SOFT Aquitaine fournisseur de SMS, alias Carius??) qui a été choisi et le logiciel est financé par le CHRU et l’ARS. Pour l’instant, sans contrepartie financière demandée aux transporteurs.

Lire la suite : Quoi de neuf à l’Ouest ?

Manifestation des ambulanciers du 21

Suite à l'appel d'offre organisé par GHT 21/52 et devant le peu d'intéret que porte les établissements de santé sur leurs relations, les transporteurs sanitaires des départements 21 ont engagé un mouvement de grève.

Vous lirez ci-dessous courrier recommandé adréssé au CHU de Dijon

tyl

Lire la suite : Manifestation des ambulanciers du 21

Article 80 et Plateforme - Var

Les ambulanciers varois toutes appartenances syndicales confondues ont rencontré les dirigeants du Groupe de clinique français ELSAN.

Après une grève générale des transporteurs sanitaires une réunion a eu lieu. Les cliniques du groupe ELSAN locales vont mettre en place une plateforme financé par leurs soins.
L'algorithme de répartition des missions a été négocié avec les ambulanciers.

Il reste à négocier dans l'intérêt des deux parties le paiement des transport mis à la charge des cliniques dans le cadre de l'article 80.

Grève et manifestation Calvados (Suite)

Une manifestation a été organisée ce jour au CHU de CAEN par l’intersyndicale, en l’occurrence, la F.N.A.P., la Chambre syndicale et Michel LECOUSIN ne sachant pas vraiment où il se trouve.

Nous nous sommes réunis au pied du CHU à 6 heures ce matin en présence d’une centaine de véhicules du département 14 (calvados), 61 (orne) et 50 (manche) où les renseignements généraux nous attendaient. Nous avons bloqué ce dernier et refusé tous les transports et missions qu’il transmettait à nos régulations. Cela n’a pas tardé, nous avons été reçus à 10 heures à la Préfecture de CAEN en présence du Directeur de Cabinet, de l’A.R.S. et du Directeur Général du CHU de CAEN. La réunion a durée 2 heures où le Directeur du CHU ne voulait rien savoir. Nous lui reprochions son appel d’offre où la profession devait se prostituer à des tarifs bien inférieurs à des tarifs conventionnels.

 

Réunion houleuse Marseille Article 80

Mardi soir 2 octobre 2018 une réunion organisée par un collectif d'ambulancier des Bouches du Rhône et en particulier de l'agglomération marseillaise s'est déroulé dans une ambiance tendue.
Les transporteurs sanitaires ont indiqué avec virulence au représentant de la FNTS, Thierry SCHIFANO leur opposition à l'article 80 et au fonctionnement de sa plateforme SMS et de son réseau CARIUS.
Une manifestation est en cours de préparation dans les prochains jours à laquelle des ambulanciers des départements voisins se joindrons et ils auront le soutien de notre fédération.

 

Manifestation des ambulanciers à Lyon

l-operation-escargot-doit-prendre-fin-place-bellecour-vers-17-heures-photo-joel-philippon-1538464901 La vie des SDAPRHÔNE

Pour protester contre la réforme du financement du transport sanitaire, 120 ambulances du secteur et une trentaine descendues de Paris ont manifesté ce lundi dans les rues de Lyon. Un beau bazar.

Communiqué Article 80 GHT06 - 2 OCTOBRE 2018

Chers confrères,

A l’heure où certains d’entre vous critiquent à tour de bras les syndicats, les associations,…..

Un petit éclairage s’impose sur la mise en place de l’article 80

Marchés publics,
Seule la FNAP s’est positionné clairement contre en mettant en place une action judiciaire, l’appel d’offre du GHT06 est suspendu jusqu’au 24/10/2018 (voir document joint)

Donc sur le plan local

FNAP/ Philippe LAURIOT/AMS
Contestation judiciaire en cour ayant pour effet de suspendre l’appel d’offre

FNTS/Pierre FARAJ/MEDIFAR
Obtention de 5 lots avec remise

FNAA/Dominique DIHARCE/GAT BEL AGE
Obtention de 4 lots avec remise

CNSA/Sylvain SARTORI/ambulances du colombier cocontractant avec
ATSU06/Laurent LAVOISIER/ambulances riviera
Obtention de 2 lots avec remise

Donc sachez qui défend la profession et qui baisse la culotte !!!!!

Marchés privés,
Ils sortent petit à petit, avec des marchés remisés, souvent en dehors de toute légalité… la FNAP là aussi intentera des actions à l’encontre des fossoyeurs de la profession …

Comment porter une revendication nationale pour une revalorisation des tarifs (la dernière date de 2011, plus hausses de la masse salariale, du gasoil, baisse du CICE, mise en place de la RGPD, etc…) quand d’aucuns vont encore faire des remises…..

Sachez ce que vous voulez défendre, soyez cohérents, vous voulez être représenté au plan national ? sachez ou vous adhérez …. Ou n’adhérez pas

Le président
Philippe LAURIOT

pdf COMMUNIQUE ARTICLE 80 GHT06 - 02 OCTOBRE 2018 (88 KB)

Ambulances des 4 villages - Accouchement en route

article-presse-le-progres-27-09-2018--accouchement La vie des SDAP

En l'espace de 48 heures, deux accouchements difficiles se sont déroulés dans les environs de Saint-Claude, ce qui n'a pas manqué de relancer le débat autour de la fermeture de la maternité.  

  pdf Accouchement bors de route (4.40 MB)

Réunion d'information 26 juin 2018 NICE

La Fédération Nationale des Ambulanciers Privés organise une réunion d’information le Mardi 26 juin à 19h.
Cette rencontre aura lieu à l’Hôtel Holiday Inn
20, Boulevard Victor Hugo – 06000 Nice
En présence de Philippe LAURIOT, président de la Fédération Nationale des Ambulanciers Privés et des administrateurs,
cette rencontre sera l’occasion d’aborder 
- En première partie : Information générale sur la politique de la Fédération
- En seconde partie : Point sur l’Article 80  – réservé aux adhérents 

Réunion d'information 26 juin 2018 NICE

La Fédération Nationale des Ambulanciers Privés organise une réunion d’information le Mardi 26 juin à 19h.
Cette rencontre aura lieu à l’Hôtel Holiday Inn
20, Boulevard Victor Hugo – 06000 Nice
En présence de Philippe LAURIOT, président de la Fédération Nationale des Ambulanciers Privés et des administrateurs,
cette rencontre sera l’occasion d’aborder 
- En première partie : Information générale sur la politique de la Fédération
- En seconde partie : Point sur l’Article 80  – réservé aux adhérents 

La FNAP a gagné

Le SAMU 18, a sollicité le SDIS du Cher pour un renfort de brancardage aux côtés d’un de nos adhérents. Le SDIS du Cher a alors émis une facture d’intervention en application de l’article L.252A du livre des procédures fiscales à l’encontre de la société d’ambulances.
Cette affaire a été portée devant le Tribunal Administratif d’Orléans soutenue par l’avocat de notre fédération. La FNAP a obtenu l’annulation de ce titre exécutoire et le SDISS du Cher a été condamné à verser 500€ à notre adhérent.
Nous ne pouvons que nous en satisfaire.

pdf Annulation titre exécutoire brancardage SDISS 18-Savignat (85 KB)

Grève dans la Côte d'or

Depuis le 02 janvier 2018, les ambulanciers du département de la Côte d’Or sont en grève.
Nous refusons de travailler à perte pendant les gardes préfectorales imposées.
Nous avons mis en place un service minimum de 3 ambulances sur 8 pour les nuits.
Nous sommes réquisitionnés par le Préfet pour les 5 manquantes.
Notre demande est simple :

  • Soit nous obtenons une rémunération à hauteur du service de qualité nécessaire,
  • Soit il n’y a plus d’obligation.

Nous estimons qu’un minimum garanti(t)de 650 € nous permettrait  un équilibre financier.

L’ensemble de la profession a proposé un modèle économique avec l’aval de notre SAMU et sans le moindre coût supplémentaire.
Refus total de notre CPAM.

Nous continuons donc notre mouvement de protestation.  (en vous informant par cet affichage sur nos ambulances).

1 procédure amiable et 2 procédures judiciaires sont ouvertes contre la préfecture de la cote d'or

Yves BAILLY MAITRE Relaxé et la CPAM du Jura poursuivi

arrete 2010Notre confrère Yves BAILLY MAITRE de la SAS AMBULANCES DES 4 VILLAGES, a été poursuivi d’une manière scandaleuse par la Caisse primaire d’assurance maladie du jura.
A l’issue de la procédure et des calomnies proférées par la caisse Yves BAILLY MAITRE à été relaxé et blanchi de toutes ces accusations.
Aujourd’hui une procédure de dénonciation calomnieuse et d’indemnisation été lancée par notre confrère à l’encontre de cette caisse et nous espérons que justice lui sera rendue.
Il est certain que quelques soit l’indemnisation que notre confrère percevra cela ne lui rendra pas les heures et les nuits difficiles qu’il a passé.

 

pdf Lire le jugement :Relaxe de la cour d'appel de Besançon des Ambulances des 4 villages (458 KB)

 

Un article du quotidien la voix du jura sur les Ambulances des 4 villages

article presse 4villages 1Les ambulances des 4 villages à l'honneur.

Durant la saison d’hiver, ce sont entre 6 et 12 victimes qui sont transportées par les Ambulances des quatre villages. Suite
à un appel d’offres, l’entreprise présidée par Yves Bailly-Maître, a signé des conventions avec les communes dans le cadre de la loi montagne. Elle est ainsi appelée à intervenir pour transporter les blessés en cas d’accidents de ski sur les communes de Lamoura, Bellefontaine, Bois d’Amont, Prémanon, Les Rousses, Mijoux, au Col de la Faucille et à Lélex (où une équipe reste sur place) ;

pdf Lire l'article de presse sur les ambulances des 4 villages (409 KB)

 

Video fr3

Manifestation à la CPAM de Nice

Chers confrères, 

Suite à la manifestation de blocage de la CPAM de Nice ce jour, nous avons été reçus par la Mr Maclou RIGOBERT sous-directeur et Mr LOPEZ

  • La caisse s'est engagée
  • A rétablir les navettes permettant le dépôt des bordereaux dans vos centres respectifs à compter du lundi 11/12 
  • A ne plus diffuser de flash info avant concertation avec la section professionnelle 
  • A rétablir le délai de paiement sous 5 jours à réception des bordereaux papier et du flux
  • A ne plus faire d'indu ou de rejet partiel au prétexte d'utilisation de "via Michelin" , la grille conventionnelle est le seul document de référence.
  • A mettre en place un groupe de travail pour réviser la grille 

En contrepartie la profession s'engage à indiquer avant le 31/01/2018 à la CPAM les dates prévues par les entreprises pour migrer en SEFI 

manif-nice-cpam-1 La vie des SDAP

Merci à tous ceux qui ont pu se libérer pour participer à cette action, je trouve cependant lamentable que nous soyons contraints à ce type d'action pour que la CPAM n'abuse pas de sa situation dominante de payeur en mettant les entreprises en difficultés. Nous resterons bien sur vigilant sur les engagements pris.

J'ai toujours prôné la concertation, mais malheureusement, comme le dit l’adage : " quand tu es à Rome, fait comme font les romains…."

Confraternellement 

Le président 

Philippe LAURIOT 

Arrêté du 14 novembre 2017 fixant les montants maximaux des rémunérations et des dépenses dans le cadre des expérimentations de transport sanitaire urgent pour le département du Var

Arrêté du 14 novembre 2017 fixant les montants maximaux des rémunérations et des dépenses dans le cadre des expérimentations de transport sanitaire urgent pour le département du Var.

folder Lire le document du journal officiel

Bienvenue sur le SDAP 85

Vous êtes sur la page du SDAP 85 adhérent à la Fédération nationale des ambulanciers privés - FNAP.

Certains articles invisibles sur cette page ne sont visibles que des adhérents. Il faut vous identifier pour y accéder.

Grève générale en Côte d’or suite !!!!!!

Malgré diverses réunion maintes fois repoussées par les tutelles et sous la pression de la profession, un accord n’a pu être trouvé sur les revendications des ambulanciers du département et de la région et en particulier sur la revalorisation de la garde départementale.

Une grève des transports dans le cadre de l’aide médicale urgente sera débutée dès ce jour et une grève de la garde départementale à partir de lundi 17 juillet 2017.

Des menaces de réquisition ont été émises par les autorités. Nous sommes prêts à y faire face. Nous contesterons ces réquisitions si elles ne sont pas demandées en conformité avec les textes.
La facturation de ces réquisitions obligatoirement individuelle se fera sur la base des revendications de la nouvelle tarification.

Christian MANLAY
Président SDAP 21

INFORMATION

Nos chers amis des associations de transporteurs (ADRU, ATSU, etc....), aidés de certains représentants syndicaux de tout bord, sont prêt à faire valider un nouveau "Cahier des charges portant organisation de la réponse ambulancière à l’urgence pré hospitalière en région Bretagne" en septembre prochain (document joint).Nos chers amis, pro-urgentistes, semblent oublier que certains de nos collègues ne se positionnent pas sur le marché de l'UPH par choix et/ou par impossibilité. Ce qui est leur droit. Ils oublient également que la garde est une obligation légale de l'agrément, censée être faîte à hauteur des moyens matériels et humains de chaque entreprise..... Ce qui n'est absolument pas pris en compte par nos tutelles!!!!!!!Nos textes de références n'obligent nullement la possession d'une AMS rattachée à un véhicule de Type B (ex catégorie A ou ASSU) et certaines entreprises participent à une garde obligatoire et déficitaire économiquement avec un petit volume parce qu'elles n'ont pas le choix!!!!Alors de quel droit peuvent-ils, honnêtement, valider un tel document imposant un véhicule ASSU à toute société, des équipements supplémentaires (contentions, géolocalisation, chaussures de sécurité pour le personnel, etc.....) sans contrepartie financière?????? De même, la mise en place d'un coordinateur ambulancier (avec une aide l'ARS de 40k € par an sur 3 ans non pérenne et qui ne prend qu'à peine 1/3 du coût réel) qui finira au final par nous être imposée avec son financement par une ponction sur nos interventions?????DEPUIS QUAND DOIT ON PAYER POUR TRAVAILLER????????Cela est inadmissible et le SDAP 29 se bat pour empêcher sa mise en place et l'imposition de ce cahier des charges sans contreparties!!!!!! Nous assurons une mission de service public et on nous demande de financer la mise en place d'un service "plus" performant pour combler les carences du système.STOP A LA GABEGIE IMPOSEE SANS RAISON!!!!!!!!!!!!!Malheureusement, en septembre, les 4 départements bretons réunis en sous-comités vont devoir se prononcer sur cette aberration qui sera validée car il n'y a pas de parité, ni de majorité de notre profession dans ces commissions..................

Romuald BEASSE

Grève générale en Côte d’or

Nos confrères de la Côte d’or vont démarrer une grève générale à compter du 1er Juillet 2017.
Cette grève porte sur les gardes départementales ainsi que les missions dans le cadre de l’urgence pré-hospitalière. Il va sans dire que la FNAP soutient ce mouvement revendicatif.