Edito

Le transport bariatrique ne doit-il pas devenir une priorité de santé publique ?

Aujourd’hui, près d’un français sur deux est en situation de surpoids ou d’obésité. Les études démontrent que la prévalence de l’excès de poids (incluant le surpoids et l’obésité) était de 47,3 %. Si ce chiffre semble stable, le constat est plus mitigé si l’on distingue le surpoids de l’obésité.

En effet, depuis 1997, la prévalence du surpoids fluctue toujours autour de 30 % alors que la prévalence de l’obésité ne cesse d’augmenter à un rythme rapide. Elle est ainsi passée de 8,5 % en 1997 à 17 % en 2020, soit 8,5 millions de nos concitoyens.

Lire la suite...

Congrès 2024, les ambulanciers sous le feu des projecteurs

Le Congrès des ambulanciers 2024 s’achève. La Fédération nationale des ambulanciers privés (FNAP) a voulu faire de ces trois jours un moment fort pour l’avenir de la profession d’ambulancier. Reconnue comme un interlocuteur constructif, fiable et sérieux, notre Fédération a attiré de nombreuses personnalités. Ouverture par la représentante du ministère de la santé, succession d’invités et experts autour de plusieurs tables rondes thématiques, présence de plusieurs parlementaires pour discuter de l’avenir de notre discipline. Nous avons été heureux de partager ces moments forts, denses et intenses avec les nombreux visiteurs qui ont assisté à ce Congrès.

Lire la suite...

Errements et incertitudes au ministère chargé de la santé…

C’est jeudi 11 janvier 2024 que le Palais de l'Élysée annonçait la nomination du gouvernement de Gabriel Attal.

Nous assistions ainsi à la nomination du cinquième ministre chargé de la santé en moins de 2 ans¹.

Quand bien même nous pourrions nous satisfaire de voir la Santé remonter dans l’ordre protocolaire du gouvernement à la troisième place², il n’en demeure pas moins que nous assistons à la dilution du ministère chargé de la santé dans un plus vaste ensemble dédié au travail, à la santé et aux solidarités.

Lire la suite...

Citius, altius, fortius…

Chères consœurs, chers confrères,

L’année 2023 s’achève.
Une année chaotique en France et dans le monde.
Nous avons connu en douze mois deux ministres de la santé. Force est de constater, avec regret et dépit, qu’aucun des deux ne s’est véritablement emparé des problèmes du transport sanitaire.

Lire la suite...

La FNAP regrette l'utilisation répétée du 49-3 pour le PLFSS pour 2024

La Fédération nationale des ambulanciers privés regrette l'utilisation répétée du 49-3 par le Gouvernement sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2024 qui lui permet d'imposer son texte sans débat parlementaire.

Lire la suite...

Situation des ambulanciers face à l'absence de règlement des factures de transport des personnes démunies

Depuis la réforme des transports sanitaires urgents et de la participation des ambulanciers aux gardes, les ambulanciers se retrouvent face à des personnes en situation de précarité qui ne peuvent pas s'acquitter de leur prise en charge ou qui ne sont pas trouvables faute de papiers d'identité.

Lire la suite...

Employabilité des ambulanciers, retroussons-nous les manches

Les résultats de l’enquête « Besoins en main-d’œuvre (BMO) » de l’entreprise, publiée par Pôle emploi en avril dernier, indiquent que les intentions d’embauche sont nombreuses dans notre secteur : 18 000 postes d’ambulanciers.

Lire la suite...

Contradictions et incohérences du Gouvernement

Cette année, le transport sanitaire partagé est à l’honneur.
Mais nous sommes lucides sur le fait que le développement du transport partagé est avant tout perçu par les pouvoirs publics comme une source significative d’économie sur les dépenses du transport sanitaire.

Lire la suite...

Vers une réforme du permis de conduire probatoire pour début 2024 ?

Mardi 25 septembre 2023, la Fédération nationale des ambulanciers privés était conviée à une grande réunion d’étape au Ministère de la santé et de la prévention.

Lire la suite...

Les urgences, toujours en situation d’urgence !

La situation des services d’urgence a franchi un nouveau cap dans le courant de l’été. Alors que des mesures se succèdent depuis plus d’un an pour tenter de résorber les tensions hospitalières,

Lire la suite...