6 Boulevard de Sébastopol 75004 PARIS

+33 (0)1 80 91 88 10

president@fnap.fr

0

Voeux 2023

Mesdames, messieurs,

L’année 2022 s’achève, malheureusement comme se sont achevées les deux années précédentes.
Nous avons dû continuer à affronter la pandémie de la COVID-19. Fait inédit, celle-ci s’est conjuguée à la grippe hivernale et à une épidémie de bronchiolite.
Le secteur hospitalier et la médecine de ville, déjà soumis à de très fortes tensions ces derniers années, ont été à nouveau très vivement éprouvés.
Pénurie de personnel, incivilités, agressions, inflation, tensions dans l’approvisionnement en médicaments, désertification médicale…
Notre système de santé est en grande difficulté. Les professionnels de santé qui le composent et l’animent le sont tout autant. Nous sommes à bout de souffle.
Mais nous savons rester dignes et taire nos souffrances, nos problèmes, nos états d’âmes.
Ainsi, malgré un environnement difficile, éprouvant et incertain, nous continuons sans relâche à assurer au mieux nos missions au plus près de nos patients.
Car le transport sanitaire est un maillon essentiel dans la prise en charge des patients et le fonctionnement des établissements de santé. Nous en avons conscience. C’est pour cela que nous restons pleinement investis et mobilisés. Nous pouvons en être fiers.

L’année 2022 a été plus spécifiquement marquante, sur plusieurs aspects, pour le transport sanitaire et la profession d’ambulancier.
Nous avons subi de plein fouet les mesures issues de l’avenant conventionnel n°10 (réforme du TUPH avec un paiement trimestriel du revenu minimal garanti après avoir été lissé sur cette même période) approuvées par deux syndicats concurrents.
Elles ont fait beaucoup de mal à notre profession notamment en faisant fondre nos trésoreries et particulièrement celles des ambulanciers du secteur rural.
Puis, en fin d’année, le Ministre de la santé et de la prévention annonçait (la veille de Noël) la mise en place de mesures dérogatoires provisoires destinées à faire face aux tensions du système hospitalier. Ces mesures visent entre autres à augmenter le nombre d’effecteurs en capacité de réaliser des transports pour désencombrer les hôpitaux. Elles conduisent à enclencher un mouvement de déréglementation de notre profession contre lequel nous nous sommes immédiatement élevés.
C’est en responsabilité que nous avons appelé les organisations syndicales de la profession à se joindre à nous pour assurer la défense du métier d’ambulancier. Seule la FNAA a répondu à cet appel. Nous ne pouvons que regretter ce manque de solidarité et de cohésion qui, à terme, pourrait significativement nuire à notre profession.

2022 a été une année électorale.
Les élections présidentielles et législatives, qui ont animé notre vie démocratique, ont permis de placer la santé au cœur des préoccupations des françaises et des français. La question de l’accès à des soins de qualité sur l’ensemble du territoire a été omniprésente.
Un conseil national de la refondation a ensuite été lancé. Son volet santé devrait nourrir la réflexion sur l’identification des nouveaux enjeux de notre système de santé et sur les pistes qui pourraient contribuer à sa rénovation.
La situation appelle de véritables mesures structurelles.
Elles seront mises en œuvre au moyen d’un « plan santé » dont les contours devraient commencer à se dessiner dans les prochains jours.
Dans cette perspective, la Fédération nationale des ambulanciers privés ne manquera pas de partager ses propositions plus spécifiques pour l’amélioration du transport sanitaire. Vous savez pouvoir compter sur la sincérité de notre parole et sur notre investissement indéfectible.

Une nouvelle page s’ouvre avec l’année 2023.
Nos rencontres de fin d’année avec le directeur général de la CNAM et avec le Ministre de la santé et de la prévention ont permis de les sensibiliser sur nos difficultés. Ils en ont pris pleinement conscience. Des engagements ont été pris, notamment pour corriger les erreurs du passé, et leurs premières annonces sont de bon augure.
Nombreux sont les défis qui nous attendent. Que 2023 soit une année utile pour le système de santé et en son sein, pour notre discipline.
Place à celles et ceux qui ont à cœur d’assurer la défense, la promotion, la modernisation et l’éthique de la profession d’ambulancier, au service des patients.
Je vous adresse en mon nom et au nom des tous les membres du conseil d’administration de la Fédération nationale des ambulanciers privés mes vœux les plus sincères pour vous et vos proches.

Bruno BASSET
Président