Fédération nationale des ambulanciers privés - FNAP

Malaise chez les ambulanciers de l'Aveyron

Écrit par Stéphane VABRE

Sur 60 entreprises en Aveyron, 55 ambulanciers sont venus au rendez-vous hier devant la CPAM. / Photo DDM, O. L

Les ambulanciers de l'Aveyron sont en colère. Hier, ils se sont rendus à la caisse primaire d'assurance maladie de l'Aveyron. Le but, «lui faire entendre raison» quant aux différences de remboursement entre les taxis «simples» et les taxis ambulanciers.

 Les ambulanciers sont mécontents et comptent bien le faire savoir. Dans leur ligne de mire, les «pratiques discriminatoires» de la caisse primaire d'assurance maladie de l'Aveyron. En effet, les ambulanciers expliquent que la CPAM de Rodez fait le choix «d'exterminer» la profession en créant une différence tarifaire entre les transports sanitaires et les sociétés de taxis. En clair, «la CPAM de l'Aveyron a décidé de rembourser différemment les transports en taxi, selon qu'on est une société d'ambulance ayant des taxis ou une société de taxis simples», «si la CPAM continue comme ça, c'est la mort du tiers-payant. Un paradoxe, puisque Marisol Touraine travaille à sa généralisation chez les médecins».

 

Ainsi, les ambulanciers aveyronnais se sont mobilisés massivement, puisque sur 60 entreprises d'ambulances dans le département, 55 ont répondu à l'appel des syndicats.

Le but de cette mobilisation : rencontrer la direction de la CPAM de l'Aveyron, lui rappeler la réglementation et les règles conventionnelles qui régissent les rapports entre la caisse et les ambulanciers, et éventuellement, lui faire entendre raison.

Article la dépèche du 18 novembre 2014

Sur 60 entreprises en Aveyron, 55 ambulanciers sont venus au rendez-vous hier devant la CPAM. / Photo DDM, O. L.