6 Boulevard de Sébastopol 75004 PARIS

01 80 91 88 10

president@fnap.fr

Accés adhérent

La FNAP insensible aux charmeurs de serpents

charmeur_de_serpent-1 La FNAP insensible aux charmeurs de serpents

Puisque certains représentants sont totalement satisfaits de cet avenant 10 qu'ils jugent historique pour nos entreprises, nous voilà de nouveau contraint d’expliquer la raison de notre opposition à ce texte.

 

Nul besoin d’être dans l'opposition systématique pour ne pas nous satisfaire des miettes que nous octroient nos décideurs.

Inutile d’être alarmiste tellement les faits sont accablants pour les fédérations qui font la promotion de cet avenant :

La CNAMTS prévoit une augmentation de 218 millions d'euros !

Pourtant nos entreprises voient le forfait en ambulance passer de 51.3 Euros à 52.05 Euros, tout juste 1.5% d’augmentation.

Grâce à cette historique négociation nos transports de 5 km en VSL vont passer de 20.01 Euros à 20.27 Euros, on ne franchit même pas la barre des 1% d’augmentationRoyal au bar après un gel des tarifs depuis 8 ans !

18 millions d'euros à gagner sur le transport partagé promettent la CNSA et la FNMS !
Nos entreprises sont habituées aux promesses, malheureusement l’adage dit bien que les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent.
En revanche aucun doute que la CNAMTS mettra en œuvre les sanctions validés par les fédérations ambulancières signataires. Merci pour ce moment !

La FNAP a signé les accords sur les augmentations salariales !
Effectivement, il était déraisonnable de ne pas augmenter le taux horaire de nos ambulanciers diplômés d'état qui était gelé depuis plusieurs années et rattrapé par le SMIC.
Cela nous autorise-t-il pour autant à négocier si mal et signer n’importe quoi ?

L'avenant 10 et la réforme de l'urgence.
Le minimum garanti retenu par l’avenant numéro 10 est un projet qui a été porté par notre fédération. Même sur un sujet consensuel, la CNSA et la FNMS ont réussi à pourrir le fruit en acceptant d’abandonner nos entreprises rurales au profit des grandes agglomérations chères à nos présidents.


Inutile de se leurrer, la négociation de l’avenant 10 est le fruit d’un conciliabule entre représentants d’eux-mêmes ou leurs anciennes entreprises, et une administration sourde aux demandes des fédérations n’allant pas dans le bon sens.

La réforme des transports sanitaires urgents fait l’objet de réunions de concertation avec les représentants des transporteurs sanitaires et la DGOS. La FNAP reste vigilante sur ce dossier et plus particulièrement sur le rôle, la représentativité et les obligations des ATSU.

Une tâche importante attend notre profession, celle du nettoyage de la gouvernance des ATSU pour ne pas dire l’assainissement de certaines d'entre elles.

Continuons donc à rêver et à nous battre au quotidien pour défendre notre profession.

Le président
Claude DELESSE