6 Boulevard de Sébastopol 75004 PARIS

01 80 91 88 10

president@fnap.fr

Accés adhérent

What The Scoop ! (Quelle info ! )

fake news What The Scoop ! (Quelle info ! )

Chers adhérents, chers confrères,

Une deuxième réunion entre les fédérations du transport sanitaire et le directeur général de la CNAMTS, M. Nicolas REVEL, a eu lieu le mercredi 22 avril (après une réunion technique le lundi 20 avec la CNAM mettant en avant que les chiffres du fameux “observatoire du transport sanitaire” ne reposait que sur 71 entreprises et non sur 550). Cette réunion avait pour objet la définition d’une aide financière aux entreprises dont l’activité a été affectée par la crise du Covid-19 et les moyens de la mettre en œuvre.

 

Dans le dispositif prévu, (et bien prévu avant même la première réunion du 15/04, comme toujours la CNAM ne nous permet de discuter que des points annexes). L’Assurance maladie a acté le fait de rembourser une partie des charges fixes des entreprises. Pour ce faire, elle mettra à leur disposition un simulateur qui leur permettra de remplir leur déclaration. Ce simulateur fonctionnera à partir d’une base remboursable pour l’activité 2019 (hors article 80 (et oui Mr Kéodev, voilà l’importance de vos décisions) et hors taxis, transports scolaires, TPMR, etc… Soit 50% de l’activité de nos entreprises) et du montant que les entreprises auront perçu au titre de l’activité partielle. (et du chômage partiel perçu, la FNAP est la seule fédération à avoir relevé que seule une partie de notre activité était indemnisée, le chômage partiel perçu devrait être déduit au prorata de l’activité VSL et ambulances).

Une fois les informations renseignées, l’Assurance maladie procédera au versement d’un acompte, qui pourra varier d’un mois à l’autre en fonction de l’activité, (et de la date où le gouvernement décidera de siffler la fin de l’aide quelle que soit la reprise réelle) avec une régularisation en fin de période.

La CNSA et la FNMS se félicitent (ben voyons... les autres fédérations n’auraient rien fait !!) que la CNAMTS, sensibilisée par le courrier commun des deux fédérations (doit-on qualifier cela de mensonge, de prétention, de douce utopie ???) sur les difficultés économiques rencontrées par les entreprises, ait répondu favorablement à leur demande (comme elle a répondu aux kiné, pharmaciens, médecins, etc...).

De plus amples informations vous seront communiquées prochainement.

Cette crise sanitaire à mis en avant le manque de gouvernance de notre profession, la mauvaise foi de certains acteurs, les manigances politiciennes d’autres. La communication peut enjoliver la réalité, elle ne peut en aucun cas la masquer. De grâce messieurs, cessez de prendre les ambulanciers pour des idiots. C’est bien souvent dans la difficulté que se révèle le vrai visage de vos “amis”. La FNAP (pas le conseil d’administration seulement, toute la FNAP, ses adhérents en sont la force) a œuvré et même si notre enquête n’a pas été la base de la mesure, puisque tout était décidé avant, elle aura permis de mettre en lumière le peu de crédibilité des fédérations prétendant être les plus représentatives auprès des pouvoirs publics. Quand nous obtenons 200 réponses à une enquête, ces prétendus mastodontes arrivent avec 21 réponses !!! Cela ne fait que confirmer que leur récent compérage n’est qu’un aveu de faiblesse.

Nous continuerons à défendre notre profession et vous remercions pour cette participation à l’effort fourni, votre travail en répondant à notre enquête et en nous faisant remonter vos difficultés et vos propositions sont notre force. Nous comptons sur vous lors de notre très prochaine enquête pour la mise en place d’un outil complet permettant de mettre en avant autre chose qu’une compilation de bilan et une pseudo interprétation.

Nous reviendrons vers vous pour des nouvelles plus encourageantes et vous rappelons de réserver vos dates pour l’assemblée générale les 25 et 26 septembre, la FNAP vous attend à Cannes pour vous dérouler le tapis rouge.

Philippe LAURIOT