6 Boulevard de Sébastopol 75004 PARIS

01 80 91 88 10

president@fnap.fr

Accés adhérent

Si ce n’était à pleurer, j’en rirais

pleurer Si ce n’était à pleurer, j’en rirais

Les grands assoiffés de leadership sont tombés si bas qu’ils sont dans l’obligation de se regrouper pour conserver un semblant d’existence et tenter de manipuler ensemble. Après nous avoir demandé de signer un courrier commun pour réclamer une aide et une augmentation tarifaire, ils s’en sont allés tranquillement au ministère pour porter leurs propres revendications au nom d’un soi-disant consensus de la profession !!!

 Nous sommes habitués à leur “stratégie”.... Dans la bonne ville de Marseille on appelle ça un “bon coup de pute” avec l’accent chantant svp cela parait toujours moins grossier.

Le summum du ridicule qui ne les effraie pas, va jusqu’à expliquer au ministère et à la sécu de verser une aide supérieure aux entreprises qui sont le plus en difficultés, la prime à la mauvaise gestion ? Le soutien au choix d’un modèle économique stupide ? Ou pire encore une aide aux racketteurs “plateformiers”.

La démonstration que toutes ces plateformes, soi-disant là pour vous aider ne font que grever vos résultats et en ces temps de disette où le moindre demi-point de résultat compte, comment croire leur discours de “sans moi ce serait pire”.

Comme disait l’un de mes humoristes préférés : “choisi ton camp camarade” …. Mais de grâce ne vient pas pleurnicher ensuite.

Le Président de la FNAP